K


K

1. k [ ka ] n. m. inv. Onzième lettre et huitième consonne de l'alphabet : k majuscule (K), k minuscule (k). Prononc. Lettre qui note la consonne occlusive vélaire sourde [ k ] dans des mots empruntés aux langues grecque (kilo), germanique (képi), slave (knout) ou orientales (moka).Digrammes comportant k : kh, qui note [ k ] (khan, kolkhoze) ou [ x ] (khamsin); ck (→ 1. c). ⊗ HOM. Cas. k 2. k abrév. et symboles
1k [ kilo ]. Kilo-.
2K [ kɛlvin ] n. m. inv. Kelvin. Anciennt °K [ dəgrekɛlvin ] . Degré Kelvin.

K Chimie Symbole du potassium. Informatique Abréviation de kilo-. Médecine Anticorps anti K, antigène K, anticorps, antigène du système Kell. Cellule K (de l'anglais K cell pour killer cell, cellule tueuse), cellule lymphoïde intervenant dans la réponse immunitaire par une action cytotoxique vis-à-vis de cellules cibles. Vitamine K, vitamine liposoluble jouant un rôle capital dans les phénomènes de la coagulation du sang. (On distingue les vitamines K1 [ou phylloquinone], K2 [ou ménaquinone], K3 [ou ménadione].) Métrologie Symbole du kelvin. ● K (expressions) Anticorps anti K, antigène K, anticorps, antigène du système Kell. Cellule K (de l'anglais K cell pour killer cell, cellule tueuse), cellule lymphoïde intervenant dans la réponse immunitaire par une action cytotoxique vis-à-vis de cellules cibles. Vitamine K, vitamine liposoluble jouant un rôle capital dans les phénomènes de la coagulation du sang. (On distingue les vitamines K1 [ou phylloquinone], K2 [ou ménaquinone], K3 [ou ménadione].)

k
n. m. Onzième lettre (k, K) et huitième consonne de l'alphabet, notant l'occlusive vélaire sourde (ex. kaki, kilo).

⇒K, k, subst. masc.
La onzième lettre de l'alphabet; un exemplaire de cette lettre :
1. ... Le burlesk est devenu burlesque (le k allemand a disparu entre la 14e et la 35e rue; nous sommes dans un quartier plus élégant, qui a droit à la terminaison française)...
MORAND, New-York, 1930, p. 170.
En partic.
[L'attention porte plus partic. soit sur l'expr. graph. de la lettre, soit sur sa valeur phon.] :
2. ... quand nous écrivons un p ou un k, [it. ds le texte] qui marquent une articulation, et que nous les prononçons, nous leur donnons une voix, un ton, et une durée qu'ils n'expriment point.
DESTUTT DE TR., Idéol. 2, 1803, p. 346.
[L'attention porte sur le dessin ou la forme du caractère] :
3. D'autres, inversement, ont une allure bohème, baladins paradant vêtus d'oripeaux variés et visant au seul pittoresque : G, grand seigneur florentin (...); K, en lequel une sorte de coin s'est logé, ou qu'un coup de pioche a ravagé, lui enfonçant tout le milieu du visage, qui apparaît maintenant cassé comme celui d'une fée Carabosse à la bouche profondément déprimée, aux narines ravalées, entre le front et le menton monstrueusement proéminents...
M. LEIRIS, Biffures, Paris, Gallimard, 1948, p. 43.
Épellation de k en tant qu'élément de mot, de sigle, etc.
K. o., ka-o ou, par substitution des signes en cause, knock-out. [Le] plus dramatique des k. o. (L'Auto, 21 sept. 1933, p. 4 ds A. O. GRUBB, French sports neol., 1937, p. 46).
K, ka, désigne un point. Je pris la fuite, comme si le diable m'emportait, le long de la grille par la ligne F [F comme fuite]; elle était, je crois, en K' [K' comme (Mlle) Kubly; F est une ligne et K' un point dans un croquis] (STENDHAL, H. Brulard, t. 1, 1836, p. 272).
PHYS.
a) K, ka, désigne un coefficient , une constante, p. ex., k = 1,38 X 10-16 erg par degré (constante de Boltzmann). P. plaisant. J'ai k (...) visites à faire (FRANCE 1907).
b) Symbole du kelvin.
CHIM. Symbole du potassium.
INFORMAT. K, ka, symbole de l'unité de capacité de mémoire; abréviation de kilo, dont la valeur est 103 (1 000) et, par approximation, 210 (1 024). Une mémoire de 4 K aura 4 096 positions (caractères ou bits) (LE GARFF 1975).
P. plaisant. K, ka occupe la place d'un signe lexical homophone, cas. [Le professeur] Kraepelin. (J'en fais grand K.) (P. VOIVENEL in Mercure de France, n° 417, p. 39 ds QUEM. DDL t. 12).
Rem. Fait l'objet, sous la forme ka, d'une entrée distincte ds Lar. 19e. ,,On écrit aussi kha``. Sous cette forme également, graph. du n. d'un méson k (d'apr. MUSSET-LLORET 1964).
Prononc. et Orth. : [ka], []. Cette lettre se rencontre en fr. dans des mots provenant princ. du gr. (transcr. de , kappa, plus rarement de , chi) et des lang. germ., all., angl., etc. ,,Dans ces [dernières] on a employé souvent et surtout en fin de mot l'association ck au lieu de k`` (M. COHEN ds DUPRÉ 1972). Ce trait est si prégnant que l'angl. beefsteak, p. ex., se voit affubler, dans la graph. fr. la plus répandue, d'un -ck : bifteck, v. ce mot. Fréq. abs. littér. : 123.

k [kɑ] n. m.
ÉTYM. XIIIe; du K lat., anc. transcription du κ (kyste) ou rarement du χ (kilo) grecs; du K germanique (képi) ou slave (knout); transcription du son [k] d'une langue orientale (moka, panka).
1 Onzième lettre de l'alphabet (k, K) servant à noter une consonne occlusive sourde vélaire [k] dans des mots empruntés. || Un k minuscule. || K majuscule.
2 Mar. Onzième pavillon du Code international de signaux, signifiant « je désire communiquer avec vous ».
3 Chim. (De kalium). || K, symbole du potassium.
Phys. || K, symbole du kelvin (temp. thermodynamique).Désigne souvent une constante.
Inform. Abrév. de kilo. || K octet (abrév. : Ko).
4 Abrév. : K. O. K.-O.
HOM. 1. Cas, 2. cas.

Encyclopédie Universelle. 2012.


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.